Arlon arrache un bon point au mental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arlon arrache un bon point au mental

Message par twix6700 le Dim 5 Mar - 20:08

PAR JEAN-MARIE GÉRARD -  PUBLIÉ LE 5/03/2017 À 15:54

Arlon s’est bien repris dans le derby après son non-match du week-end dernier à Longlier. Un point qui pourrait peut-être faire la différence au décompte final.


BERTRIX 1
FCJLA 1

Les buts : 11e N’Diaye (0-1), 24e T. Lefort (1-1).
Bertrix : Wauthy 5,5, Lion 6,5, Mao 5,5, R. Lefort 6, Dasnoy 5,5, Warlomont 5,5 (73e Roset 6), Benbournane 5, Nollevaux 6,5, T. Lefort 7, Lambert 5,5, Muric 6.
FCJLA : Dargenton 6,5, Vergottini 5,5 (54e Alexandre 5,5), Grégoire 6,5, Closse 6, Gonzalez 5,5, Njia 5, Merino 5,5, Coso 6,5, Cheriak 6,5, Suray 5 (68e Bouhaaza, 85e Demelenne), N’Diaye 7,5.
Cartes jaunes : Lion, Dasnoy, Vergottini, Njia, Gonzalez, Cheriak, Coso.
Carte rouge : 89e Cheriak (2e jaune).
Arbitre : V. Rozet.
Assistance : 160.

Les Arlonais avaient sans doute à coeur d’effacer de leur esprit, et de celui de leurs supporteurs, le piètre match de la semaine précédente à Longlier (5-1). Match au cours duquel, après avoir très vite mené au score, ils avaient été rejoints aussi vite et avaient pour la plupart capitulé lors d’une seconde période minable de leur part. Ce scénario catastrophe allait-il se reproduire avec un début de match qui était un copier-coller de celui chez les Longolares ? En effet comme la semaine précédente, N’Diaye, le meilleur homme de son équipe, ouvrait le score dès la 11e minute… comme à Longlier. Il décochait du gauche, un tir puissant des 20 mètres qui laissait Wauthy sans réaction. Le gardien bertrigeois voyait-il le ballon hors cadre ? Toujours est-il qu’il n’esquissait pas le moindre mouvement. «  C’est sûr qu’on y a pensé puisqu’on a pris la fâcheuse habitude d’entamer la marque et d’encaisser dans la foulée  », nous confiait N’Diaye le buteur du FCJLA, auteur de 10 buts cette saison. «  Mais comme on a vu que défensivement, on était solides ce samedi soir, on s’est dit que ça n’allait pas arriver. Même si on a encore encaissé un petit quart d’heure après notre but. Mais on a su ne pas reproduire nos erreurs habituelles, surtout sur la fin où on encaisse souvent, trop souvent. Franchement, c’est un point qui est tout à fait mérité. Il y a eu une prise de conscience générale. On ne voulait plus prendre une gifle comme en début de saison.  »

Cheriak de retour

C’est vrai qu’au niveau de la motivation et de l’implication, c’était le jour et la nuit avec le match de Longlier. Alors coach, vous les avez travaillés au mental ? Avec le concours d’un sophrologue peut-être ? «  C’est vrai que contre Longlier, on a craqué mais pas physiquement, plutôt mentalement  » reconnaissait Jean-Yves Chapelle. «  Dans mon discours d’avant-match, je n’ai pas parlé une seconde de l’équipe de Bertrix, j’ai parlé uniquement de nous. Je leur ai dit que si on prend un but, on ne doit rien lâcher, si on marque et si on prend un but dans la foulée, on ne doit rien lâcher non plus. On doit jouer en fonction de nos qualités, qui sont présentes et non pas en fonction de celles de l’adversaire. Je pense qu’ils ont bien compris le message.  »
Outre Robin Bellanger, présent dans les tribunes puisqu’en revalidation, un autre ex-Baudet (saison 2014-2015), Moustapha Cheriak était lui aussi bien présent… mais sur le terrain. Terrain, qu’il a dû quitter une minute avant ses équipiers, pour une seconde carte jaune. «  Oui, j’étais motivé pour mon retour à Bertrix. On a fait un bon match je pense. J’ai pris des coups, énormément, mais ce n’était pas bien méchant. Oui c’est vrai, j’en ai rendu aussi (rires). On vient de prendre un bon point ici. Sur les deux matches, ça nous fait quatre points (NDLR : Arlon avait battu Bertrix 3-1 dans ce qui reste leur seule victoire à l’heure actuelle). Cela va nous donner le moral pour faire un bon match contre Richelle, chez qui on avait aussi pris un bon point. Malheureusement, on aura des suspendus, mais il faudra faire avec.  » Une tuile en plus pour un club toujours lanterne rouge mais qui a prouvé samedi soir qu’il croyait encore au maintien.

Didier Gourmet: «Comme les Restos du cœur!»

Didier Gourmet n’a pas dû chercher bien longtemps des éléments pour argumenter son discours d’avant-match. Il lui suffisait de rappeler à ses joueurs que la seule victoire acquise par leur adversaire du jour l’avait été à leurs dépens. Hélas, apparemment ça n’a pas « tilté » dans toutes les têtes. «  Non, je n’irai pas jusqu’à dire que le nul est logique parce que nos occasions sont plus nombreuses  », analysait le coach bertrigeois. «  Mais bon, tu sais que leur attaquant marque facilement et bing, sur leur première occasion, c’est but !  »
Il est certain aussi qu’on n’a pas vu un jeu très léché samedi soir, en cause un tas d’appréciations dans la distribution du jeu.
Didier Gourmet ne se retranchait même pas derrière les absents, même si ce sont des pions importants. «  On a vu beaucoup trop de déchets dans cette dernière passe. C’est là surtout que ça a « foiré ». Certains sont en deçà de ce que j‘attends d’eux. On a l’occasion de jouer et de montrer ce qu’on vaut et je n’ai pas toujours le retour que je suis en droit d’attendre. Arlon est vraiment notre bête noire, on n’y arrive pas contre cette équipe. On est un peu les Restos du cœur de la province. En attendant, on gâche l’occasion de remonter au classement, dommage !  »

« Comme une défaite »

Pourtant Thomas Lefort avait eu le bon goût de remettre très vite les choses à plat à l’issue d’un raid dont il a le secret. «  Personnellement, je considère ce résultat comme une défaite  », confiait-il. «  Bien sûr, ils ouvrent la marque très vite, mais on a le bon goût d’égaliser très vite et on a la mainmise sur le match. Et en seconde période, on a déjoué littéralement. On n’a pas reproduit le football qu’on est capable de jouer. Malgré ça, on a eu les occases pour gagner le match, mais on ne les a pas mises. On est des compétiteurs, on a l’occasion d’améliorer notre classement et on ne le fait pas. C’est triste !  »

La secrétaire de Bertrix va bientôt quitter son poste

N’Diaye, monsieur 50 %. Avec 10 buts à son actif, sur les 22 inscrits par son équipe, Abdoulaye N’Diaye est un pion important de son équipe. «  Depuis quelque temps, j’arrive à marquer à, chaque match, j’espère que ça va continuer pour notre objectif commun qui est de se maintenir… et un plus personnel.  » Histoire d’attirer certaines convoitises sans doute.

La der de Maryanne. Impossible d’aller à Bertrix sans remarquer Maryanne Lambermont, la très souriante secrétaire du club et souvent au four et au moulin. Elle nous a confié samedi avoir l’intention d’abandonner et le four… et le moulin en fin de saison. Va falloir la remplacer… pas évident !

Un petit tour et puis s’en va… Débuts un peu loupés pour Bouhaaza, le nouvel arrivé (avec Dylan Suray) du Lorrain. Entré au jeu à la 68e minute, il devait quitter les siens un bon quart d’heure plus tard, en boitant bas. Des débuts pas très réussis hélas.

Deux blessés à Bertrix. En plus de Quentin Vandermaelen, suspendu, Didier Gourmet s’est vu contraint de se passer de deux pions importants samedi. «  Thibaut Denoncin s’est blessé vendredi à l’entraînement et se plaint d’un adducteur. Ozcan Akam quant à lui s’est blessé au travail.  » Pas évident avec un noyau tout sauf pléthorique.

http://luxembourg.lameuse.be/52834/article/2017-03-05/arlon-arrache-un-bon-point-au-mental
avatar
twix6700
Admin

Messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2017
Age : 48
Localisation : Arlon

http://fcjla.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum